C’est l’été ! « Alles richt Sommer in Berlin »

Hier, dimanche, jour du seigneur, une journée type à Berlin…. Levé 10h (pas trop fait la fête hier) : aujourd’hui va être, pour sûr, une journée constructive : aujourd’hui, je fais quelque chose de bien !

Déjà 25° dehors, le soleil tape à la fenête, je décide donc d’aller prendre un petit café dans le jardin, un « écrin de verdure »( Clin doeil) de Berlin…la voisine Anke (aussi apellée Danke Anke!,ou KrummelAnke, du lac de Berlin du même nom) est déjà levée, et médite en fumant sur les marches à l’ombre (parce que ça y’est, le temps de faire le café en oubliant combien j’avais mis de cuillères de café dans le filtre car le coloc m’a parlé entre temps, il fait déjà plus de 28° dehors…)

1003141.jpgnotre jardin, à Berlin

Un vague « Hallo » suffira pour moi, pas envie de parler avant d’avoir avalé la première goutte de café, mais elle a déja envie de parler en allemand et me murmure qu’elle me souhaite un bon anniversaire (certes, plus de 2 semaines en retard…), plein de bonnes choses « alles liebe und glückliche Wünsche » comme on dit là-bas… et me fait très justement remarquer que j’ai oublié de l’inviter à notre WG-party.. Surprise Ca y’est, me voilà prise au piège, obligée de sortir mon plus beau langage allemand de si bonne heure pour préciser qu’ en fait je pensais que Martin mon coloc, l’avait déjà invitée mais bon, vous savez, en fait on s’est mal compris…) OUF elle a réussi à comprendre mon yaourt, elle me pardonne. Première étape de la journée réussie.

Me voilà en un rien de temps embarquée dans une discussion profonde sur les différences qui marquent encore les mentalités ici entre les gens de l’ex-DDR et ceux de l’ouest, les différences de culture, d’éducation, les tensions qui perdurent, le foot en allemagne, l’attente de la fameuse EM (Europe Meisterschaft, coupe d’europe de foot), la politique, l’égocentrisme des gens, le tiers-monde… c’est ça l’allemagne, la culpabilité d’une histoire non cicatrisée, une humilité et une ouverture d’esprit jamais vue ailleurs, pas en France en tout cas… On apprend tellement plus en en parlant avec les Berlinois qu’en lisant ce que veulent bien nous dire les livres d’histoire ! Bref, même pas le temps d’avaler mon café, il est déja froid. Grmmmbrr…

Allez,journée sportive journée productive, opération jogging-baignade avec 1003371.jpgle chapeau bien sür (il est midi, soleil au zénith, le thermomètre affiche 31° à l’ombre : qui a dit qu’il faisait moche à Berlin??) mais sans le coloc, qui m’avait promis mais qui vient seulement de rentrer de sa soirée et qui du coup, va se coucher. L’arrivée dans le lac est bien méritée : l’eau est fraîche et les allemands sont chauds (mauvais jeu de mot, je vous l’accorde) : la majorité des gens préfèrent le nudisme à Berlin. Tant pis, je fais ma « française », je garde mon maillot…

L’aprèm nous réserve bien des surprises : aujourd’hui, grand jour pour moi, 17 hippies jouent à Berlin dans un festival de musique israelo-allemande : bonne humeur au rendez-vous, les 17 hippies et les autres groupes envoient du gros son, et me donne l’opportunité de leur tirer le portrait de près …

Un premier groupe de 3 soeurs israeliennes bien mélodieux, bien oriental, 3 guitares, 3 voix et un harmonica… qui s’associera à Anklun, groupe aussi israëlien aux instruments et sonorités bien étranges…
1003403.jpg1003396.jpg1003384.jpg1003387.jpg

1003447.jpget bien sûr, le plus attendu, le must du must….17 hippies en live !1003487.jpg1003470.jpg1003495.jpg1003490.jpg10035001.jpg

….Berlin, je t’aime !!!!! et en bonus : un aperçu des 17 hippies en concert :

Image de prévisualisation YouTube

Clem.

 



Farfadets et compagnie, Berlin est la ville de hippies par excellence !

« Karnaval der Kulturen »

Carnaval de mai dans Berlin où toutes les nations défilent, cuisinent, font la musique et la fête ensemble !!

Borat était parmi nous dans son costume tout de vert vêtu…

greenman.jpg

L’homme à l’autruche était aussi de la fête !

autruche.jpg

et tous les autres !

1003109.jpg1003067.jpg



La première soirée loose de l’année !

Les party(sssss) à Berlin !

Après avoir dîné en très bonne compagnie chez notre ami Clément avec son colloc’ foufou Miguel l’espagnol macho et un peu rustre, nous décidons qu’il est temps pour nous de rencontrer des gens et de se sociabiliser. Direction donc la WG (colloc’ berlinoise) d’une amie de Clément qui fête le début du semestre d’été avec tous ses potes erasmus et autres ! Après deux U-Bahn, un bus, une demie heure d’attente dans le froid des diverses personnes invitées, nous voilà donc à l’autre bout de la ville à 2h du mat’ en route pour une fête de ouf malade et en quête de nouveaux amis ! Youpy yeah ça y est on sonne…bizarre pas de bruit et personne ne répond… Deuxième tentative. Rien. Le téléphone ne donne rien non plus, super ! Finalement quelqu’un fini par nous ouvrir et nous arrivons dans un grand appart avec environ une vingtaine de personnes et la maîtresse de maison, Marie-Cécile du 16ème, qui n’en reviens pas de connaître aussi peu de monde car elle avait pourtant invité tous ses contacts face de bouc… Anne et Clém sont dépitées mais n’osent pas se sauver en courant de cette « soirée », ah non on est pas des sauvages quand même ! Une heure après, on commence à dire à Clément qu’on est fatiguées, oui c’est vrai toutes les formalités administratives et tout et tout c’est dur ! Ouf ! ça y est on est dehors…sous la pluie et dans le froid… Le bus de nuit passe dans une demie heure, courage ! Mais arrivées à mi chemin, le deuxième bus de nuit se faisant encore attendre une demie heure, la pluie ne s’étant pas arrêtée, et l’abri bus inexistant, nous sommes tombées d’accord sur le taxi ! Ouf ça y est on est chez nous, il est 5 h du mat’ ! La prochaine fois c’est chez nous la soirée fesse bouc de folie !



De l’art…

Cette section s’adresse à tous les artistes qui sommeillent en vous.. parce que comme on l’a déja dit, Berlin c’est de l’art partout , sous toutes ses formes, accessible à tous car dans les rues, dans tous les quartiers, dans tous les squats, il est présent …1003281.jpg

Comme le témoignera notre trip photographique avec Mr Léo Jacques (venu nous « visiter » comme disent les allemands avec Cloé pour 2 jours)

A Berlin il faut dégainer son appareil partout… tout est bon à immortaliser !

 

 

 

 

 

Ici, le tacheles, squat de l’ancienne allemagne de l’est qui est toujours habité aujourd’hui par des artistes qui y exposent de façon permanente toutes les oeuvres :

 

1003160.jpg 1003165.jpg

Là, East Side Gallery, reste de mur long de 1,3km peint par plus de 110 artistes qui s’engagèrent en 1993 pour ne plus connaître jamais l’horreur du mur…

1003271.jpg1003270.jpg

 

Malheureusement, il est aujourd’hui partiellement dégradé par tous les tags qui le recouvre et tous ces traîtres de touristes qui s’acharnent à en arracher des morceaux pour revenir, tous victorieux, à la maison avec LEUR petit bout de mur.. affligeant, vous avez dit? Deux mètre plus loin, une japonaise nous demandera de la prendre toute seule en photo, piquée devant la représentation célèbre des présidents allemands et américains qui s’embrassent… « j’y étais, j’y étais ! »

1003294.jpg1003292.jpg

Et bien d’autres moments volés indescriptibles rythment aussi notre expérience Berlinoise : dans la rue, dans le métro…

A vous de vous plonger dans notre univers… derniers instants choisis :

 

Mémorial de l’auto-dafé Juif de 1933, place « Unter den Linden » : 1003204.jpg1003243.jpg

1003249.jpg

A gauche, le théatre de Berlin dans lequel on s’invite aux cotés des acteurs pour voire une bière ou manger une glace dans le « biergarten »..

Berlin, à consommer sans modération !!

 



Part two : un aperçu de la ville sous tous ses angles…

Premières impressions de la ville de Berlin :

- Des colocs tranquilles et sans soucis (cf vidéo sur youtube ): Image de prévisualisation YouTube = WG in Berlin

1002484.jpg

Un esprit qu’on aime : un esprit d’artistes, de l’Est et de l’Ouest, des friperies qui rappellent un Berlin Est communiste, dans un air de révolution…

1002503.jpg On nous apprendra que l’université où nous allons étudier, la Humboldt-universität, a accueilli Karl Marx ou autres Lénin, pour ne pas les nommer… et 29 prix nobels seulement…

« Le capitalisme tue et détruit » :

1002518.jpg

- De la bière à volonté, et pas d’la Kro m’sieurs-dames, de la bonne et de la vraie, à consommer sans modération..

1002491.jpg

-Des quartiers biens différents, des charmes particuliers : de Mitte avec ses immeubles immenses imitant les quartiers d’affaire Américains, à Pretslauerberg et son ambiance « bobo-décalé-mais-qui-porte-quand-même-des-Ray-bans-pour-pas-faire-trop-décalé-quand-même »… : ce quartier est magique… un quartier d’artistes, un quartier bohême… La Kollvitz Platz en est son plus beau symbole : 1002507.jpg1002512.jpg

les terrasses des cafés se mêlent aux vendeurs de fleurs-de-bobos en tous genre : c’est à qui offrira le meilleur panel d’orchidées et de verdure « Gesundheitlich » (oui oui, les bobos font attention à leur santé, et donc achètent des mini-plantes vertes par centaines pour meubler leur appartements de 150m² à seulement 800-900€ dans certains quartiers de Berlin…) On y trouve des trésors cachés : la galerie « Skunk Funk » entre 2 murs blancs, une galerie d’art contemporain dans un squatt, une expo sur la « Kartoffel » dans un sous-sol (comprenez « expo sur la patate : la patate de 1800 à nos jours, sous toutes ses coutures, en long en large et surtout en large »)……Jusqu’aux petits coins de Kreuzberg, bien animé par la faune punk du coin qui sort en bande-à-cheveux-rouges : des tokyo-hotel en miniature qui chantent dans le métro : 1002529.jpg,

De l’art partout et nulle part : c’est ça, Berlin !

1002525.jpg

 



L’arrivée à Berlin : Clem&Bout-bout, part one

Alors, après cet épisode d’hier soir.. plutôt gay, disons le, voici des nouvelles plus « normales » de notre arrivée.

Anne B, que nous appellerons Anne Bout-bout pour ne pas la nommer, est arrivée samedi après avoir du prendre un cul-sec de sa vitellitos de 33cL : Mr Air France ne voulait pas la laisser rentrer avec dans l’avion avec sa tête de terroriste. Pendant ce temps, Clémence M, Môôôôrinière pour ne pas la citer, partait de Montpellier ses tongs aux pieds pour rejoindre Lyon, sa ville de départ (ou d’arrivée finalement…).

24h et 3 (ou 4 voire 5 je ne me souviens plus bien…) premières bières allemandes pour Bout-bout plus tard, Clem rejoignait Bout-bout (plutôt Bout-bout rejoignait Clém !) dans une rue, qui incroyable mais vrai, s’appelle la rue des Müller (spéciale Cace-dédi) : Die Müllerstrasse.

Bon, on vous passe les détails du passage par la case Easy-jet de Clem, tous les gels douches à la poubelle (qu’elle n’a pas bu), les 5 kilos en trop du sac qui ne fermait pas, la tête ébahie des gens qui regardaient le bâton du diable qui dépasse avec un drôle d’œil.. m’enfin.

Une fois tout ça réglé, passez par la case « inscription au bureau d’erasmus (eraschmouche cha chouche ?) avec-des-meufs-aimables-comme-des-portes-de-prison » et allez de bureaux en bureaux, d’escaliers en escaliers comme dans la maison des fous d’Astérix et Obélix, et tout ça en allemand bien sûr avec Bout-bout et Clem qui répétent assez souvent : « wir haben nichts verstanden ». (traduction : on a rien capté). En gros ça ressemblait à ça : vous devez vous inscrire à ce bureau comment mais vous n’avez pas encore payé les 200€ d’inscription ah mais vous devez aussi passer par la mairie pour vous faire enregistrer parce que la ville de Berlin vous offre 110€ si vous habitez pour la première fois à Berlin ah mais pour vous faire enregistrer vous devez d’abord nous amener le formulaire d’immatriculation mais pour ça vous devez repasser au bureau précédent ! » (NB : Ce passage n’est pas exagéré mais démontre vraiment à quel point les allemands sont lustig)

Anne dans la maison des fous...

Une fois tout ça réglé, on arrive enfin avec tous nos papiers à l’université (à 15h30… on était à la base arrivées pour tout régler à 10h) : Haha, pas de bol, c’est justement le jour où la blondasse du secrétariat s’en va plus tôt (c’est 16h son horaire « normal » de fin de service). Eh oui, keine Chance, revenez demain, ne passez pas par la case départ et ne touchez pas les 20000 francs.

Le lendemain… quelques craquages avec des tailles-crayons-qui-taillent-pas-que-des-crayons plus tard… on se lève de bon pied et de bonne humeur pour commencer cette journée de ouf malade. Ben oui parce que dans l’histoire, on était toujours pas enregistrées à
la Humboldt-universität et pour couronner le toutou Bout-bout avait oublié son portefeuille lors de l’enregistrement à la mairie, du coup elle devait y repasser et Clem devait retrouver dans tout Berlin son binôme de Géco-glen… chercher l’intrus. (Réponse : c’est Bout-bout)(pourquoi je comprend pas ?)

Donc nous voila au même bureau Erasmus que la veille, cette fois c’est un mec il nous enregistre et nous annonce fièrement qu’avec les 200€ qu’on a payé, on aura le droit d’emmener notre vélo avec nous dans le métro… et là, on est Suuuuuper heureuses !!! Mais bon, Bout-bout qui fait ses premiers pas en allemand comprend qu’il va nous offrir un vélo. Guénial ! Il nous prend du coup pour des neu-neu et nous renvoie gentiment de son bureau avec un air « condescendant » (expression très justement trouvée par Bout-bout). C’est bon… MAIS nous devons encore aller au bureau de Brigitte, qui est notre coordinatrice pour les cours : eh oui, c’est amusant ici, c’est nous qui faisons notre emploi du temps parce que ce qu’on ne sait pas en choisissant nos cours, c’est que certains tomberons en même temps et là, c’est la grosse scheisse, on est mal… Mais bonne nouvelle, on doit ramener seulement 6 ECTS soit… 4h de cours obligatoires par semaine !!!!

En résumé, notre périple, ça a ressemblé à ça :

Image de prévisualisation YouTube

Voila, du coup ça va nous laisser le temps de vous raconter toutes nos histoires… parce qu’on a pas parlé du ventre de notre coloc’ allemand, des 7 chats de l’étage, de la meuf d’Aldi qui a failli nous tuer en nous jetant le caddie dessus de rage parce qu’on ne rangeait pas les courses assez vite…. On envisage de créer un blog, quand même, avec tout ce qui nous arrive.

La suite au prochain épisode… ou à la prochaine vidéo, qui sait !

A bientôt les loulous !

On vous embrasse partout partouze que ceux qu’on aime (tout le monde !)

Et … spéciale cace-dédi aux Zincs et aux Chupa !



Villas en sicile |
souvenirs de turquie avril ... |
montreal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | gregvericel
| Bertolino-San
| christophelecar2